Photo du 16-06-2016 à 10.27 #6

Camille ROCHE,
chargee de projet

Issue d’une double formation en science politique et en urbanisme, j’ai eu l’opportunité de mettre à profit ce cursus, et d’affirmer une sensibilité en germe pour les processus de démocratie participative au sein de plusieurs bureaux d’études.

Une sensibilite pour la democratie participative devenue engagement professionnel

Dans ma première expérience professionnelle au sein d’un beau de recherche, j’ai contribué à la conduite d’études autour de la prise en compte, par l’habiter, de données moins techniques dans l’aménagement des territoires. Je me suis ensuite spécialisée dans la conduite de projets urbains participatifs en intégrant un bureau d’étude francilien puis en créant ma propre structure. Il s’agissait pour moi de mettre en pratique mes recherches et me frotter plus directement  aux « habitants »  et leur donner plus de place dans les processus de gouvernance des projets urbains.

Convaincue du besoin de changer les modes de faire dans l’urbanisme, de développer ces nouveaux métiers liés à l’implication des habitants et des usagers, à l’adoption d’un regard plus remontant, plus sensible, plus en prise avec les réalités locales, je me suis naturellement tournée vers l’habitat participatif.

Desir d’agir plus directement pour faire emerger les possibles

En rejoignant l’équipe de Courtoisie Urbaine je poursuis donc ce chemin de la démocratie participative en changeant d’échelle, j’accompagne au plus près les besoins et les initiatives locales porteuses d’un sens nouveau. Ce champ d’action représente pour moi une alternative concrète, un terrain d’apprentissage (personnel et professionnel) sans aucune mesure, une quantité de possibles à explorer, à soutenir et à démultiplier pour continuer à prendre part à des projets porteurs d’une visée transformatrice.